Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 décembre 2012 1 17 /12 /décembre /2012 02:19

 

Dimanche dernier, un petit cochon de lait de 9 kgs pour remercier les amis de m'inviter sans cesse à des asados diaboliques. C'est Annie qui va être envieuse, elle n'aime pas ça, elle adore.

Dix heures trente du matin, l'eau est à 29°, l'air à 30°, moi je ne suis pas un inconditionnel de la piscine mais Jorge, chargé de mener à bien la cuisson de la bête, oui ! D'ailleurs il est en train de s'occuper de faire des braises et ensuite… plouf…et ainsi de suite tout les quarts d'heure.

 

Lechon 1

 

 

À huit heures du matin, en compagnie de mon ami Juan, un vieux boucher criollo (créole, indigène, autochtone, du pays quoi…) nous sommes allés chercher deux lechones, un chacun, commandés la veille à un éleveur de Los Molles à une quinzaine de kms d'ici. Les bêtes, fraîchement assassinées, nous attendaient sagement pendues à un crochet.

Il est 11 h 30, Jorge est à la tâche, vous remarquerez la répartition des braises sous l'animal, tout un art.

 

Lechon 2

 

 

Comme d'habitude picada pour tous, piscine pour les uns, apéro pour les autres et à 13h30 on attaque le monstre

 

Lechon 3

 

 

Chaleur, chaleur, heureusement que nous avons un ventilateur de plafond.

 

Lechon 4

 

 

Il en reste, les plus gourmands dont je fais partie ont attaqué la tête, quel régal, et ensuite tout le monde dans l'eau. Les restes (1,400 kgs) seront au menu des jours à venir et je peux vous affirmer que froid c'est vraiment délicieux. Et mercredi c'est "curry d'agneau" par Patricia, jeudi cocktail à Cordoba dans une entreprise liée à l'art où nos amis peintre et photographe nous ont invités, dimanche… on va s'arrêter là avant que ça ne devienne lassant.

 

Lechon 5

 

Partager cet article
Repost0

commentaires