Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 mai 2013 6 25 /05 /mai /2013 00:27

 

Les braillards ! Ils sont nombreux à vivre dans de grands nids perchés principalement dans les pins. Ils vivent en bande et se chamaillent en permanence. Les couples s'eng… tout le temps, rien de nouveau sous le soleil.  Ils vont souvent par trois, l'amant ou la belle-mère…? C'est sans doute la raison des scènes de ménage.

Au petit matin ils envahissent le jardin, j'en ai compté une bonne vingtaine qui déguerpiront au moindre bruit ou mouvement.

 

Perroquets

 

Partager cet article
Repost0
13 mai 2013 1 13 /05 /mai /2013 00:13

 

Adieu la dernière rose du jardin. Elle est énorme et odorante mais tellement fragile. Je la soigne, je lui parle, de son parfum, de sa sensualité, de sa beauté, de sa couleur rouge sang qui sublime les andalouses mais chaque jour elle perd un peu de sa superbe.

 

  Rose 1

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
10 mai 2013 5 10 /05 /mai /2013 02:04

 

Un concert donné au mois de mars dans les jardins du restaurant San Leonardo.

Il est 19 h30, les jours sont déjà plus courts, la température est idéale, le paysage se reflète dans les grandes baies vitrées. On commence avec Michi au saxophone.

 

 

 

Concert San Leo 1

 

 

 

 

Ensuite on passe à deux joueurs dans la clarté crépusculaire qui fait ressortir les grands lustres des salons.

 

 

Concert San Leo 2

 

 

 

 

À trois musiciens, le jour nous a quitté, les salles sont illuminées pour mettre en valeur des objets en céramique exposés dans le cadre d'une manifestation artistique réservée aux artistes céramistes locaux.

 

 

Concert San Leo 3

 

 

 

Puis à cinq interprètes, le groupe est au complet.

 

 

Concert San Leo 4

 

 

 

Un solo de trompette avec Walter qui pendant des années a joué sur les grands bateaux de croisière. Maintenant il préfère rester avec ses amis et vivre dans les "sierras" en participant à de nombreux concerts locaux.

 

 

Concert San Leo 5

 

 

 

La nuit est maintenant tombée, alors que dans le ciel limpide pointe un nuage d'orage que vous voyez illuminé par d'incessants éclairs internes. Deux heures plus tard ce sera la tempête d'été classique des « sierras ».

 

 

Concert San Leo 6

 

Partager cet article
Repost0
25 avril 2013 4 25 /04 /avril /2013 00:25

 

Derniers jours

 

 

Comme chaque année, elle est allé rejoindre les derniers frimas de l'hémisphère nord, comme pour vérifier si tout compte fait le soleil est bien le meilleur remède pour les vieux os et le bon moral.

Ça fait déjà plus de huit jours et la maison est triste, elle aussi peut-être. Mais qu'est elle allé faire en France au mois d'avril, ici, certes, la nuit tombe à 19 h, la température moyenne est de 27°, les moustiques attaquent vers 17 h et en ce moment ils me bouffent les pieds (je vais sévir en allumant des tortillons, à 20 h ils seront partis)

L'automne est prématuré mais je continue de vivre torse nu, certains arbres ont jauni et déjà perdu leur feuillage, on ne se baigne plus, le soir on dîne à l'intérieur. Pour que je ne m'ennuie pas, les amis ont décidé de faire à la maison deux soirées par semaine, une gastronomique et l'autre cinématographique avec projection grand écran sur le mur du fond puis… une petite bouffe tout de même. Il ne me reste plus qu'un bon mois à profiter avant le retour au bercail. Les vents du sud sont prévus dans les quinze jours qui viennent, il va faire froid cette année, les séances cinéma se feront avec une bonne flambée et dans la journée nous avons décidé de longues ballades au soleil. Carolina a ouvert une classe de photo dans une salle de la municipalité, je vais peut-être y aller pour apprendre enfin à faire quelque chose d'intelligent avec cet appareil.

Et pendant ce temps-là les jours défilent…

Partager cet article
Repost0
13 mars 2013 3 13 /03 /mars /2013 03:33

 

J'suis pas beau en train de me faire faire des papouilles par la coiffeuse du bourg ?

 

Papouilles 1

 

 

Papouilles 2

Partager cet article
Repost0
6 mars 2013 3 06 /03 /mars /2013 22:07

 

Des nouvelles chaudes.

Relax, tranquille, à l'aise Blaise, détendue (ici, sans êre mauvaise langue, c'est plus souvent retendue), cool, alors que là-bas j'ai ouï qu'il neigeait. Et encore, elle a exigé que j'enlève de la photo la petite table avec le seau à champagne et la coupette, parce qu'elle a une bonne âme et que trop c'est trop.

 

Relax

 

Partager cet article
Repost0
20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 02:57

 

Les faits se sont produits vers 22 h 00, la scène de crime : le vaisselier, ici illuminé par le flash pour bien voir la disposition des lieux…

 

 

Corral meuble 1

 

 

 

…là, sans lumière comme au moment du drame, ambiance "nuit sans lune".

 

 

Corral meuble 2

 

 

 

Donc, vers 22 h 00, un cri déchire la nuit, ahhh… viens vite… viens voir… Inquiet je me précipite et je découvre Annie, un verre à la main, paralysée devant le vaisselier. Là, regarde…

Par la porte entrouverte je vois sortir lentement un  serpent coral, d'environ 45cm, magnifique mais inquiétant à la fois. Annie qui était sur le point de ranger les verres est perturbée, si j'avais eu besoin d'une serviette en papier il me mordait me dit-elle, un peu choquée.

 

Comment un coral a-t-il pu, sans se faire remarquer, entrer dans la maison et se retrouver dans ce meuble qui est toujours fermé ? Paola, la spécialiste, nous affirme que c'est la première fois qu'elle entend une histoire pareille. Au serpentarium de Cordoba, il suffit d'un petit trou pour qu'il s'échappe de sa cage et se dissimule dans un endroit inattendu, mais ce n'est pas un téméraire il ne devrait donc pas entrer se réfugier dans une maison habitée. Étonnant.

Je l'ai poussé vers l'extérieur, il a cherché à se cacher derrière la porte…

 

 

Corral du soir 1

 

 

 

Quand il se sent en danger il forme avec sa queue, qui normalement est fine, une boucle pour dérouter l'adversaire en lui faisant croire que c'est sa tête.

 

 

Corral du soir 2

 

 

 

…puis il est parti vers la liberté.

 

Corral du soir 3

 

 

Une enquête est en cours. Est-ce réellement un hasard ? Certains pourraient prétendre que j'ai essayé de me débarrasser de la donzelle, d'autres penser qu'elle a une rivale qui chercherait à l'éliminer. Le saura-t-on jamais ? En tout cas c'est raté… pour cette fois-ci. D'ailleurs la semaine suivante nous avons trouvé trois scorpions dans la même journée, ce n'est donc pas fini. Le mystère est entier, le suspense intense.

 

 

Partager cet article
Repost0
11 février 2013 1 11 /02 /février /2013 14:28

 

Comme chaque année les 2 et 3 février, pour nos anniversaires, Alberto et moi convions les amis et ce dimanche-là nous avons profité de l'occasion pour faire d'une pierre deux coups et fêter tous ensemble « la bienvenida » d'Annie, de plus en plus Greta Garbo vous ne trouvez pas ? Elle adore le cochon de lait, ce fut donc un cochon de lait grillé à la parilla, dans le quincho.

 

 

Cumple 2

 

 

 

 

Nous étions seize et notre « asador » officiel, Jorge, s'est mis au boulot dès 10 h 30 pour préparer les braises et sublimer la bête, tout un art… Un délice qui nous a permis, vous pouvez me faire confiance, de porter moult toasts au maître asador.

Les premiers sont arrivés à treize heures et les derniers sont partis ou plutôt on les a ramenés à… quand ils eurent essoré jusqu'à la dernière goutte les deux bouteilles de Fernet Branca. Je ferai prochainement un billet sur la culture du « Fernet Coca » dans la province de Cordoba.

 

 

Cumple 1

 

 

 

 

Le porcelet de près de 12 kilos vient juste d'être retourné. Trois heures de cuisson avant qu'il soit juteux à souhait. On le prépare sans épices, uniquement avec sel spécial parilla (entre gros sel et sel fin) et poivre. Vous remarquerez une dizaine de « chorizos » qui viennent d'être ajoutés et serviront d'amuse-gueules.

Pour commencer, Annie avait fait une salade de chou blanc cru au yaourt, lardons, noix, raisins secs et je ne sais quoi encore, une salade de carottes croquantes à la marocaine ainsi qu'une toute bête salade mixte, tomates, laitue et oignons. Alberto avait commandé chez son traiteur habituel, la « Ruth », des boudins froids aux légumes et aux épinards. Moi, pour accompagner, j'avais concocté une simple et énorme salade de riz aux poivrons, tomates, œufs durs, olives noires et vinaigrette (on en a mangé pendant trois jours)

Pour la lubrification Alberto avait offert onze bouteilles de bon vin rouge, moi le champagne, le vin blanc, le Fernet et le reste, c'est toujours idiot de tomber en panne de carburant, et ce n'est pas « la mère Dudule » qui me contredira.

 

 

Cumple 3

 

 

 

 

La fête commence, les guitaristes sont en forme. Bien qu'il n'y ait rien encore dans les assiettes ils ont déjà écorné la réserve de vin d'Alberto.

 

 

Cumple 5

 

 

 

 

Des applaudissements pour un tango chanté et joué avec maestria. J'ai déjà eu l'occasion de vous dire que Horacio, l'homme aux cheveux blancs au premier plan, a écrit pour les plus grands interprètes les paroles de plus de 1000 tangos dont beaucoup connaissent encore un énorme succès. Ce tanguero pur et dur y va toujours de sa petite larme lorsqu'il en entend certains. D'ailleurs il m'a offert et dédicacé un recueil de poèmes, « hablando en tiempo de tango », qu'il vient d'éditer, Gaby et Ricardo m'ont acheté un livre, « condiments, dictionnaire et recettes » pour les rendez-vous du mercredi soir alors que José-Luis et Daniel me régalaient d'un magnifique couteau gaucho avec manche en corne et son étui. Bref, gâté que je suis…

 

 

Cumple 4

 

Partager cet article
Repost0
8 février 2013 5 08 /02 /février /2013 21:31

 

Je suis nul, ce dernier mercredi j'ai fait des photos et, mauvaise manip, je les ai annulées. Il ne reste que celles-ci.

21 h 30, 26°, en attendant les invités qui n'étaient pas encore arrivés, on s'est tapé un petit blanc bien frais, pour un début février il y a pire.

Bisous, à plus tard.

 

Je suis nul 1

 

Je suis nul 2

 

Partager cet article
Repost0
26 janvier 2013 6 26 /01 /janvier /2013 20:52

 

Elle est de nouveau parmi nous. Il y a quinze jours Annie a quitté les frimas pour l'été austral. Elle a donc découvert le rituel du mercredi soir.

 

bienvenida 1

 

 

Le dernier fut un repas froid pour un petit groupe avec champagne pour la bienvenue puis concombre à la grecque…

 

Bienvenida 2

 

 

poivrons gillés, ail, persil et huile d'olive sans oublié le piment d'espelette suivi de l'incontournable terrine de poulet…

 

Bienvenida 3

 

 

puis une quiche lorraine…

 

Bienvenida 4

 

 

et pour terminer des ailerons de poulet froids marinés avec diverses épices et cuits au vin blanc et citron, le plaisir de manger avec les doigts, accompagnés d'un riz au curry.

En ce moment, je donne gratuitement des leçons de conduite à Ricardo (l'homme aux lunettes) et quand il commet certaines erreurs il est contraint de payer une bouteille de vin. Ce jour-là il a décidé d'une offrir une seule, mais une bonne, très bonne même.

Comme vous le voyez on ne manque de rien, nous ne souffrons pas encore de la disette.

 

Bienvenida 5

 

Partager cet article
Repost0