Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 janvier 2013 6 12 /01 /janvier /2013 20:39

 

Je me suis fait un petit plaisir, une terrine de poulet aux légumes croquants et oignons confits accompagnée d'un bon Viognier bien frais. Merci "Pearl" pour la recette que j'ai récupérée sur son blog.

 

Petite terrine 1

 

 

C'est pas parce qu'on mange tout seul qu'on va se laisser aller.

 

Petite terrine 2

 

 

Entre deux libations je mange très équilibré, salade de tomates au vinaigre balsamique et terrine sans un poil de graisse. Ce qui me permet de répondre à ce vieux bretteur de Marchin : il n'y a pas que ripaille. Cette fois-ci j'ai réussi ma gelée et depuis j'ai amélioré la terrine et sa présentation.

 

Petite terrine 3

 

Partager cet article
Repost0
8 janvier 2013 2 08 /01 /janvier /2013 14:32

 

Les dix jours précédant Nouvel An furent intensément vécus. Nous voici à l'entraînement.

 

Avant Noël 1

 

 

Ça va faire plaisir à "Marchinou" de voir qu'on ne perd pas la main. Jorge trinque pour moi, que voulez-vous c'est la solidarité masculine.

 

Avant Noël 2

 

 

C'est la veille du réveillon, Il est 19 heures, l'asado a commencé à 14 h, et ils en sont encore au "Fernet" et aux tangos et autres musiques. Ces deux là ne vont pas être beaux ce soir, moi je dois partir, je suis invité avec Alberto pour un dîner, je sens que je ne vais pas pouvoir manger grand chose.

 

Avant Noël 3

 

Partager cet article
Repost0
7 janvier 2013 1 07 /01 /janvier /2013 14:24

 

Azucena, fleur de lis, c'est le moment de la floraison, j'en ai dans tous les coins. Ce n'est pas ma fleur préférée, mais elle est plantée là depuis si longtemps.

 

Azucena

 

Partager cet article
Repost0
4 janvier 2013 5 04 /01 /janvier /2013 19:10

 

Une manière comme une autre de souhaiter à tous Une Bonne Année et pour changer un peu et faire plaisir à mon ami Patrick, dit « le Marrant », je vais vous parler de cuisine.

 

Le mercredi avant les fêtes, j'avais préparé une terrine de viandes sur une recette d'Annie adaptée aux produits que l'on peut trouver ici. Le résultat, pour les uns une réussite, pour moi peut mieux faire. J'ai notamment raté la gelée, si elle ne se tenait pas elle était très goûteuse. Pour les invités, six personnes, un hollandais, une colombienne, un slovaque, une suissesse, une argentine et un français, ce fut un franc succès. La prochaine fois je ferai mieux. Ils ont tout bouffé les salauds, je pensais en avoir pour quelques jours de tranquilité avec des salades diverses, et bien que nenni.

 

 

Terrine

 

 

Ensuite une sauce démarrant comme une bolognaise et se terminant par tout à fait autre chose. Il faudrait lui trouver un nom. Là aussi une réussite, mais la sauce bolognaise au colombo, je la maîtrise bien, ils n'ont rien laissé. Après la picada, 500 grs de spaghettis et quelques bonnes bouteilles, on a eu le temps de refaire le monde.

Dans le saladier, le surplus des viandes pour la terrine que j'ai mixé et incorporé à la bolo.

 

Bolo

 

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2012 1 24 /12 /décembre /2012 17:51

 

Deux amies folles et sympathiques, Pao et Caro, l'une biologiste et spécialiste des serpents, compagne depuis près de dix ans de Dano (que l'on aperçoit au fond, derrière son bar), un peu mystique surtout lorsqu'elle a abusé du vin et, la jolie et exubérante Caro, jeune colombienne, compagne de Bart, un grand hollandais très calme et roux qui ne bronzera jamais, un couple antinomique mais solidement équilibré.

 

 

Pao et Caro

 

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2012 3 19 /12 /décembre /2012 02:10

 

Ce dimanche-là le lechon fut délicieux et la piscine la bienvenue compte tenu de la température, bref une journée parfaite… et pourtant… la mort rodait, comme dans un film à la Hitchcock.

Tout le monde est parti vers 18 h, seul Jorge est resté quelques minutes pour m'aider à ranger un peu et à rentrer les tables et les chaises. Quand, tout à coup, sur un ton pressant, il me crie : Robert, vite vite, amène-moi la raclette.

Ci-dessous, en image, voici la raison de son émoi. Admirez les couleurs du plus venimeux des serpents, un coral, plus connu en Europe sous le nom de serpent corail, qui se promenait le long de la piscine où nous étions tous une demi-heure plus tôt. L'antidote est à administrer dans l'heure qui suit, sinon… adieu Berthe. Même pas le temps d'aller jusqu'à Cordoba. Sa morsure est presque toujours mortelle, contrairement à certaines autres espèces venimeuses il n'y a pas de douleur, il ne se produit pas d’inflammation ou de destruction nécrotique des tissus, son venin neuro-toxique paralyse instantanément les centres nerveux bloquant entre autre les fonctions pulmonaires.

 

 

Coral 1

 

 

 

Il se débat le bougre et il est gonflé l'indien de le tenir si près de lui. Les couleurs très vives du coral sont un avertissement pour ses ennemis qui savent qu'elles signifient que ce serpent est très venimeux. Celui-ci est un « mucrurus pyrrhocryptus », c'est la variété la plus australe dont l'habitat se situe en Argentine, au Paraguay, en Bolivie. Ce n'est pas un animal agressif, c'est pourquoi le taux d'accidents fatals dus au coral est si bas, moins de 1%, contrairement à la sinistre vipère « yarara » 97%, et au crotal « cascabel » 2%.

 

 

Coral 2

 

 

 

Il est magnifique, non ? Paola, une amie biologiste travaillant au serpentarium de Cordoba, amoureuse inconditionnelle des serpents ne m'a pas cru lorsque je lui ai affirmé qu'il mesurait 1,30 m. Je sais qu'il en existe de très grands, me dit-elle mais j'en ai jamais vu, en général ils font entre 30 et 70 cms. Il a fallu la photo pour preuve.

 

Coral 3

 

 

 

Quelles couleurs, quel rouge.

 

 

Coral 5

 

 

 

Le coral est morphologiquement similaire à la couleuvre, si ce n'est que la couleur rouge vif, et les anneaux noirs et blancs le rendent impossible à confondre avec les autres serpents. Il existe des couleuvres inoffensives, appelées faux serpents corail, dont les motifs sont semblables, mais les anneaux ne se rejoignent pas sous le ventre. Son œil est rond alors que les « yarara » et « cascabel » ont une pupille verticale elliptique. Il a une petite tête ronde et pour se protéger il fait en sorte que l'on se méprenne entre la tête et la queue.

On distingue bien son œil rond et la petite bouche du « baiser de la mort ».

 

Puis il est parti comme il était venu, certains nous ont traités de fous de l'avoir laissé en vie, moi je pense que c'est un hommage rendu à la nature et à la beauté.

 

 

Coral 4

 

 

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2012 1 17 /12 /décembre /2012 02:19

 

Dimanche dernier, un petit cochon de lait de 9 kgs pour remercier les amis de m'inviter sans cesse à des asados diaboliques. C'est Annie qui va être envieuse, elle n'aime pas ça, elle adore.

Dix heures trente du matin, l'eau est à 29°, l'air à 30°, moi je ne suis pas un inconditionnel de la piscine mais Jorge, chargé de mener à bien la cuisson de la bête, oui ! D'ailleurs il est en train de s'occuper de faire des braises et ensuite… plouf…et ainsi de suite tout les quarts d'heure.

 

Lechon 1

 

 

À huit heures du matin, en compagnie de mon ami Juan, un vieux boucher criollo (créole, indigène, autochtone, du pays quoi…) nous sommes allés chercher deux lechones, un chacun, commandés la veille à un éleveur de Los Molles à une quinzaine de kms d'ici. Les bêtes, fraîchement assassinées, nous attendaient sagement pendues à un crochet.

Il est 11 h 30, Jorge est à la tâche, vous remarquerez la répartition des braises sous l'animal, tout un art.

 

Lechon 2

 

 

Comme d'habitude picada pour tous, piscine pour les uns, apéro pour les autres et à 13h30 on attaque le monstre

 

Lechon 3

 

 

Chaleur, chaleur, heureusement que nous avons un ventilateur de plafond.

 

Lechon 4

 

 

Il en reste, les plus gourmands dont je fais partie ont attaqué la tête, quel régal, et ensuite tout le monde dans l'eau. Les restes (1,400 kgs) seront au menu des jours à venir et je peux vous affirmer que froid c'est vraiment délicieux. Et mercredi c'est "curry d'agneau" par Patricia, jeudi cocktail à Cordoba dans une entreprise liée à l'art où nos amis peintre et photographe nous ont invités, dimanche… on va s'arrêter là avant que ça ne devienne lassant.

 

Lechon 5

 

Partager cet article
Repost0
14 décembre 2012 5 14 /12 /décembre /2012 21:38

 

Sergio, le MacGyver argentin, est certes un ami mais aussi un guitariste de grand talent. Il a joué avec les plus grands mais la musique n'est pour lui qu'un passe-temps, il n'a pas désiré en faire un métier, pas assez de liberté dit-il. N'empêche qu'il est solicité toutes les semaines par les uns et les autres pour les accompagner lors de concerts à Cordoba.

 

Sergio 1

 

 

Sergio 2

 

 

Et votre serviteur (sans commentaires s'il vous plait)

 

Roberto1

 

 

Roberto 2

 

 

Il me semble que ça fait longtemps qu'on n'a pas dit à Clint Easwood qu'il me ressemblait.

 

Roberto 3

 

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2012 3 12 /12 /décembre /2012 00:57

 

Toutes ces photos ont été prises vers deux heures du matin lors de la soirée paella, certains sont plus frais que d'autres.

Alberto, c'est mon compère, un homme d'une très grande bonté, à la retraite, ancien architecte paysagiste, un fou furieux de la fourchette.  Nous avons le même âge, il est né un jour après moi mais comme nous ne connaissons ni l'un, ni l'autre, nos heures de naissance on se dit que nous n'avons peut-être qu'une heure d'écart.

 

Alberto 1

 

 

Alberto 2

 

 

Alberto 3

 

 

Patricia était émue ce soir-là, est-ce le bonheur d'être avec les amis ou le "vin" frippon ?

 

Patricia

 

 

Ricardo, professeur d'aÏkido, est de tous les coups. C'est aussi un furieux de la fourchette.

 

Ricardo

 

Partager cet article
Repost0
8 décembre 2012 6 08 /12 /décembre /2012 03:37

 

Chaque mercredi soir on dîne chez moi, opération table ouverte. Le plus souvent c'est spaghettis bolognaise, d'autres fois c'est selon l'inspiration. Donc hier c'était paella, préparée par Diego. Mercredi prochain c'est curry d'agneau par Patricia. Nous sommes toujours entre trois et huit personnes, bien que, il y a trois semaines, on était une vingtaine, une bande de copains avaient formé deux équipes de foot et décidé ensuite de venir manger à la maison. Sylvana, actuellement célibataire, avis aux amateurs, nous avaient préparé treize douzaines d'empanadas et moi vingt chorizos à la parilla. Vous remarquerez que je suis très discret en ce qui concerne le carburant, parce que là ce n'est vraiment pas sérieux.

 

Paella 1

 

 

En attendant que la paella soit prête on attaque la picada, salade de lentilles, salade de roquette, concombre au yaourth, toasts de camembert et miel passés au four, saucisson, fromage de chèvre fumé et olives, le tout bien arrosé.

 

Paella 3 

 

Un belle et douce nuit qui se terminera vers quatre heures du matin, l'ambiance est comme toujours fort joyeuse. Sergio, qui avait amené sa guitare, a entamé un récital et certains ont évidemment braillé des tangos, sans soucis puisque dans la semaine je n'ai pas de voisins.

 

Paella 2

 

 

La poubelle du petit matin, n'y figure pas la dame jeanne de cinq litres qui, consignée, attend d'être retournée chez l'épicière. La bouteille d'eau c'est pour arroser les plantes.

Et dimanche, pour ne pas perdre le rythme, c'est cochon de lait grillé.

 

Paella 4

 

Partager cet article
Repost0