Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 décembre 2012 5 07 /12 /décembre /2012 03:00

 

Alberto, ce soir au téléphone : Roberto, c'est le jour où je mange de la viande pour suivre mon régime. J'ai acheté un "lomo" mais il est un peu gros alors je viens chez toi pour le faire griller sur la parilla.

Sitôt dit, sitôt fait, je prépare les braises et Alberto coupe le morceau de lomo en tranches épaisses que l'on fait griller au fur et à mesure pour avoir toujours de la viande chaude. Le problème c'est que le bestiau pèse 1,300 kg. Je trouve que ça fait beaucoup.

 

Diner 1

 

 

Nous dînons donc dans le quincho pour ne pas avoir à faire des allers-retours jusqu'à la maison.

 

Diner 2

 

 

À 11 h 00 l'affaire est entendue, Il a dû en manger 800 grs et moi le reste avec une salade de roquette, moutarde de Dijon et piment d'Espelette. Et demain soir c'est "paella"

 

Diner 3

Partager cet article
Repost0
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 00:40

 

Un lundi férié avec des passages nuageux mais une température idéale, bref un jour comme les autres. Quelques amis, quelques bouteilles, des bonnes choses et "roule ma poule".

 

Lundi férié 1

 

 

En fait c'est rien que pour vous faire bisquer.

 

Lundi férié 2

 

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2012 5 30 /11 /novembre /2012 17:05

 

El Camino Real du Nord de Cordoba vers le Haut Pérou (Cuzco, Lima) a plus de 400 ans et son trajet passait par les chapelles et Estancias Jésuites construites entre 1590 et 1767. Durant plusieurs siècles les longs et interminables voyages nécessitèrent des « relais » pour permettre aux voyageurs de se reposer et pour changer les chevaux. Par ce chemin transitèrent en un flot ininterrompu, en mule, à cheval, en charrette, en diligence, des fonctionnaires de la couronne espagnole, des gouverneurs, des missionnaires, des commerçants, des militaires et des estafettes. Au moment de l'Indépendance, ces sentiers furent les témoins du passage des armées de Belgrano et de San Martin.

El Camino Real al Alto Peru est aussi connu comme « El Camino de la Historia » et il continue vivant et présent à relier les Estancias Jésuites entre elles.

 

 

Villa de Tulumba est un village dont le temps paraît s'être figé sur un passé de splendeur coloniale. Des hommes qui firent l'Histoire défilèrent dans ses rues empierrées et, dans ses maisons en adobe, se lièrent des alliances, s'ourdirent des intrigues, des embuscades et des projets pour l'avenir du pays. Ce fut un passage obligatoire du Camino Real al Alto Peru et Tulumba s'affirma comme le centre du pouvoir politique et religieux le plus important de toute la région.

Villa de Tulumba, « el plueblo de la historia », qui a conservé intact son centre historique et maintenu ses manifestations religieuses, assume pleinement sa conversion touristique et culturelle.

 

Villa Tulumba, une étape du "Camino Real", à 120 kms au nord de Agua de Oro et son église Nuestra Señora del Rosario construite en 1882 à côté des ruines de la chapelle primitive.

 

Tulumba 1

 

 

Comme toujours l'ami Alberto ne se déplace pas sans son éternel parapluie pour se protéger du solei.

 

Tulumba 2

 


Tulumba 3

 

 

Un étrange Christ en bois taillé par les indigènes des missions jésuites, la forme du visage et des yeux n'est pas sans rappeler celle des peuples autochtones. Les bras et la tête sont articulés par un ingénieux système intégré dans la sculpture.

 

Tulumba 4

 

Partager cet article
Repost0
23 novembre 2012 5 23 /11 /novembre /2012 19:24

 

Lorsque j'ai lâchement tout abandonné en juin, j'ai laissé les cañas de azucar en pleine forme, à l'époque c'était beaucoup trop tôt pour les tailler.

En arrivant je les ai retrouvées entièrement sèches mais avec la douceur de ce dernier hiver argentin elles avaient commencé à repousser. Il a donc fallu couper les vieilles tiges méticuleusement, une par une, sans abîmer les nouvelles qui étaient sorties au milieu.

 

Cana 1

 

Cana 2

 

 

Et avec cette bon dieu de sciatique permanente que je traîne depuis 6 mois, ça n'a pas été bien facile. Je l'ai fait par petits bouts, plus de trois quarts d'heure par pied. Une fois dégagé voilà ce que ça donne… admirez la surexposition.

 

Cana 3

 

Cana 4

 

Partager cet article
Repost0
19 novembre 2012 1 19 /11 /novembre /2012 20:06

 

Le Festival International de Musique Baroque « Camino de las Estancias » a eu lieu tous les jours du 24 octobre au 4 novembre à la Manzana Jésuite de Cordoba et dans les diverses Estancias Jésuites de las sierras. Nous sommes allés aux deux dernières représentations, le samedi à la chapelle de Candonga pour un concert de folklore irlandais avec violons, flûtes et cornemuse et le dimanche à l'Estancia Jésuite de Jésus Maria pour des concertos et arias de Francesco Geminiani et A. Corelli.

 

Les jésuites arrivèrent dans la région en 1618 et offrirent à Don Gaspar Quevedo huit mille pesos pour les 20 000 pieds de vigne, le moulin, les 250 vaches, les 25 bœufs et les 30 cochons de la ferme de Guanunsacate qu'ils rebaptisèrent Jesus Maria en construisant l'une des estancias les plus représentatives.

 

L'estancia cumula diverses fonctions, monastère, école, comptoir commercial. Maintenant elle est devenue un musée dans lequel on met en évidence les trésors jésuites, résultant de la fusion des connaissances et des travaux issus de l'influence européenne et indigène. En l'an 2000, l'estancia a été inscrite au Patrimoine Culturel de l'Humanité.

 

 

Musique baroque 1

 

 

 

Musique baroque 2

 

 

 

Musique baroque et gastronomie faisant bon ménage, nous avons décidé de dîner au restaurant "Macadam" de Colonia Caroya.

 

Colonia Caroya a été crée le 15 mars 1878 par des immigrants italiens de la province du Frioul.

En 1877, un fort contingent de familles originaires du Frioul embarquèrent à Gêne et arrivèrent à Buenos Aires le 14 janvier 1878. Les plus nombreux s'installèrent dans la province de Santa Fé, d'autres dans le Chaco et le troisième groupe à Caroya. Ils logèrent à l'Estancia Jésuite Caroya jusqu'à ce qu'ils puissent construire leurs premières habitations. Les débuts furent difficiles dans cette région sèche et couverte de collines, mais la ténacité des premiers arrivants a permis de fertiliser cette terre en construisant un important système de canaux d'irrigation qui changea pour toujours la physionomie de l'endroit. Où, avant, il y avait des collines surgirent des terres d'élevage, de culture et d'arbres fruitiers.

Nous nous sommes installés en terrasse pour profiter de cette chaude soirée de printemps, et, pour nous rafraîchir sommes descendus à la cave choisir le vin et visiter cette vieille maison de style italien.

 

 

Musique baroque 3

 

 

 

Musique baroque 4

 

Partager cet article
Repost0
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 20:01

 

Le beau temps m'inspire, j'ai déjà fait ce type de salade. Excellente avec un petit blanc fruité.

 

Salade

 

Partager cet article
Repost0
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 19:49

 

Je l'ai trouvée dans ma chambre, elle n'est pas dangeureuse au dire de Paola, mais d'où sort-elle ?

 

Vibora 1

 

 

10 cm, elle est minuscule au fond d'un bocal à confiture vide.

 

Vibora 2

 

Partager cet article
Repost0
8 novembre 2012 4 08 /11 /novembre /2012 22:58

 

Comme chaque année je ne résiste pas au plaisir de vous montrer les jacarandas en fleurs. Une petite photo en passant place San Martin.

 

Jacaranda

 

Partager cet article
Repost0
20 octobre 2012 6 20 /10 /octobre /2012 23:56

 

Cette année, les plantes sont en fleurs prématurément, résultat d'un hiver doux et régulièrement arrosé.

 

Printemps en fleur 1

 

 

Le petit jasmin planté l'année dernière mesure déjà presque deux mètres et le buisson blanc, au fond, est énorme.

 

Printemps en fleur 2

 

 

Les arbres ne sont pas en reste.

 

Printemps en fleur 3

 

 

En Argentine il y a toujours un poteau électrique pour gâcher la photo.

 

Printemps en fleur 4

Partager cet article
Repost0
20 octobre 2012 6 20 /10 /octobre /2012 23:29

 

À peine arrivé, juste le temps de prendre une douche après une nuit de bus, en avant pour mon premier asado de la saison.

Le comité d'accueil pour la bienvenida : que du beau monde, deux retraités dont votre serviteur, un vétérinaire, deux avocates et un avocat, un acteur, un gars de la presse, un prof de yoga et un navigant de "Aerolineas Argentinas". Les "hippies" n'étaient  pas conviés.

Petite bruine, les rideaux en plastique ont été descendus pour isoler la terrasse et garder la chaleur du feu de bois.

 

La bienvenida 1

 

 

 

Même "Ticia", la voisine avec son petit manteau et son nœud dans les cheveux, est venue, plus attirée par l'odeur de la viande grillée que pour me saluer.

 

La bienvenida 2

 

Partager cet article
Repost0